Au seuil de ma porte

Entre donc mon âme

ne vois-tu pas que je t’attends

Entre et souffle sur la porte

Qu’elle claque et que je sache

Que je ne t’ai pas perdu définitivement

Entre et claque la porte.

 



Laisser un commentaire

radotage010446g |
classiquelitte |
martinelivres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kaya
| La grande montagne invisible
| lire et faire lire en gironde